Quels sont les types de respiration utilisés dans le yoga ?

Nous sommes conscients que la respiration est autonome. Mais, bien que nous ne pensions pas à l'action de la respiration elle-même, après tout, elle fait tout le travail par elle-même, nous savons qu'elle peut se désynchroniser en fonction de notre état émotionnel. Et donc, il est bon de connaître les types de respiration.

Cependant, l'inverse peut également se produire. En d'autres termes, il est possible d'entraîner sa respiration de manière à ce qu'elle affecte notre état émotionnel de manière positive. C'est du moins ce qu'affirment plusieurs recherches scientifiques.

Oui, en plus d'être essentielle à notre existence, la respiration est également l'un des cinq principes du yoga. En effet, la respiration aide (et beaucoup !) à effectuer les postures et à détendre le corps. En plus de procurer un état de calme et de tranquillité à l'esprit pendant la pratique. C'est-à-dire que vous pouvez recourir aux types de respiration utilisés dans le yoga pour calmer (et même contrôler) l'anxiété dans les moments de tension.

Qu'est-ce que les techniques de respiration consciente et à quoi servent-elles ?

Les pranayamas (respiration) aident non seulement à améliorer nos osanas (postures) mais aussi à transformer notre façon de penser. Ce qui affecte positivement notre vie quotidienne.

La respiration a trois fonctions essentielles : oxygéner le sang et nourrir ainsi les cellules du corps, contrôler notre énergie vitale (prana) et maîtriser notre esprit et nos émotions.

Vous avez peut-être déjà dit à quelqu'un ou entendu la phrase : "Respirez profondément ! Eh bien, les pranayamas sont des exercices de respiration qui visent à contrôler l'énergie qui imprègne tout ce qui nous entoure afin d'avoir un corps sain et un équilibre des émotions.

3 principaux types de respiration utilisés dans le yoga

Avant de poursuivre le thème, il est important de souligner que la pratique du yoga stimule la prise de conscience du mécanisme de la respiration. Ainsi, progressivement, vous apprenez à utiliser toute votre capacité pulmonaire.

Et n'oubliez pas : la respiration dans le yoga doit être nasale et douce, en d'autres termes, diaphragmatique.

Respiration abdominale

Également connue sous le nom de respiration du bébé, car c'est ainsi qu'il conduit l'air dans tout le corps, pendant cette respiration la partie qui bouge le plus est l'abdomen. C'est-à-dire qu'en inspirant, ce n'est pas la poitrine qui doit être gonflée, mais le ventre.

Sur l'expiration, la région abdominale doit réduire son volume petit à petit, tandis que nous exerçons une légère pression sur la partie abdominale avec l'intention de la pousser doucement vers l'intérieur, comme si le nombril touchait le dos.

Mais, attention : ne forcez pas en faisant le mouvement, car il doit être exécuté en douceur.

Respiration élevée

C'est la façon automatique dont la plupart des gens respirent. Ce type de respiration se produit lorsque, lors de l'inspiration, les poumons se remplissent d'air et que la poitrine se remplit. Et quand, à l'expiration de l'air, le volume de la poitrine diminue et les poumons se vident complètement.

Dans la pratique du yoga, l'attention portée à ces mouvements permet de mieux contrôler la quantité d'air que nous inspirons et expirons et le temps utilisé pour cette action.

Pour mieux prendre conscience de votre respiration, placez votre main droite sur votre poitrine pour sentir le soulèvement lorsque vous inspirez et expirez l'air de vos poumons.

Respiration complète

La respiration complète, comme son nom l'indique, réunit les deux types de respiration mentionnés ci-dessus. C'est-à-dire qu'il utilise l'ensemble du système respiratoire pendant sa pratique.

Inspirez l'air et sentez-le remplir la région abdominale, gonfler le ventre et la poitrine, étendre la région des côtes vers l'extérieur et les épaules vers le haut, comme si votre corps ouvrait un espace interne.

Faites lentement le mouvement dans la direction opposée pour l'expiration. En d'autres termes, videz l'air de vos poumons pendant que votre abdomen revient à sa position initiale, en imaginant toujours que votre nombril s'enfonce de plus en plus.

Attention ! Si vous n'êtes pas encore familiarisé avec ces exercices de respiration

Faites tous les mouvements en douceur et lentement, en respectant les limites de votre corps. Et n'oubliez jamais de faire une petite pause entre l'inspiration et l'expiration.

Essayez de pratiquer la technique de respiration et de relaxation Pranayama

La technique de respiration est psychologiquement associée à des états de relaxation l'harmonie et la paix, en reproduisant la façon dont nous respirons pendant le sommeil profond.

Pour faire l'exercice, inspirez et expirez à raison de cinq respirations par minute. L'astuce pour calculer plus ou moins la respiration consiste à inspirer et expirer l'air en comptant jusqu'à six.

Mais si vous n'avez jamais pratiqué la technique de respiration auparavant, commencez progressivement, en commençant par l'inspiration et l'expiration en comptant jusqu'à trois, et ensuite seulement, progressez jusqu'à six.

Comment pratiquer la technique de respiration Pranayama ?

Vous pouvez faire l'exercice à tout moment et il peut être fait en position assise ou couchée, la deuxième option étant la plus indiquée, car la technique a une nature sédative et vise à détendre le corps et l'esprit.

Allongez-vous, le ventre tourné vers le haut, les jambes pliées et placez vos genoux en parallèle, les pieds légèrement écartés ;

Placez vos mains sur votre ventre, au niveau du nombril ;

Inspirez lentement par les narines, en gonflant le ventre, tout en comptant (initialement) jusqu'à trois ;

Faites une pause

Et expirez lentement par les narines en comptant (au début) jusqu'à trois ;

À votre propre rythme, essayez de pratiquer ce schéma pendant 5 minutes par jour et augmentez progressivement.

Types de yoga : connaître les principaux et savoir lequel choisir
Quels sont les postures de yoga aux vertus thérapeutiques ?

Plan du site